Laura de Santillana

Après Linda Pozzoli, Carlo Moretti et Stefano Poletti, San Marco a ouvert les portes de son « Carré des Créateurs » à une nouvelle artiste italienne :
 Laura de Santillana. C’est est une artiste marquante dans le domaine du verre de Venise offrant une approche contemporaine d’un art millénaire.

Le verre coule dans les veines de Laura de Santillana. Petite fille de Paolo Venini, le fondateur de la célèbre manufacture de Murano, et fille de l’architecte Ludovico de Santillana, Laura de Santillana est née en 1955 et a évolué depuis son enfance au coeur des tendances les plus modernes du verre vénitien.
Etudiante à New-York, à la School of Visual Arts, elle a aussi appris et travaillé aux côtés du designer Massimo Vignelli. Ses premiers modèles sont édités en 1975, par la verrerie familiale…
Riche de ses expériences, une nouvelle aventure débute lorsque le contrôle de l’entreprise échappe à sa famille : Laura de Santillana devient une artiste indépendante. Elle collabore alors avec les meilleurs maîtres souffleurs de Murano, développant de nouvelles recherches techniques, formelles et esthétiques. Coloriste d’une grande subtilité, elle est parfois proche d’un univers pictural abstrait à deux dimensions, mais elle invente aussi des formes très sculpturales qui évoquent un univers organique : fruits, corps, bulbes…

Laura de Santillana fait partie des meilleurs spécialistes de cette tradition ancestrale. Ses propositions les plus incroyables sont rendues possibles par la contribution et la complicité des meilleurs “Maestro”, souffleurs ou graveurs de verre, dont Venise peut encore s’enorgueillir. Ses oeuvres sont exposées dans les galeries du monde entier et font parties des collections des plus grands musées comme le Met à New York, le Victoria and Albert Museum à Londres ou les Arts Décoratifs à Paris.

Pour San Marco, Laura de Santillana a revisité la tradition des verres à café souvent utilisés dans le sud de l’Italie tout en s’inscrivant dans les tendances les plus actuelles du verre de Murano. Sa tasse baptisée « tazzulela » mêle élégance et féminité. Cette création rare et précieuse a été éditée en série limitée à 121 exemplaires, signés et numérotés.

Découvrez les dernières créations de l’artiste sur lauradesantillana.com