Histoire

Le café : toute une Histoire !

Des prémices de la culture du café à votre tasse, il en a fait du chemin, pour arriver jusqu’à nous ! De sa découverte à son importation, en passant par son voyage à travers le monde entier, le café, c’est 2 000 ans d’Histoire dans votre tasse.

De l’Afrique à l’Asie…

Si l’on connaît le café à travers le monde grâce aux Italiens, c’est bien en Afrique de l’Est que celui-ci a été en premier cultivé et utilisé.

Le café puise son origine en Éthiopie, dans la région de Kaffa, où il était consommé en boisson, en décoction de feuilles, mais également en aliment, cuit avec du beurre sous forme de boulettes. A l’époque, pour les ancêtres des Oromos, peuple éthiopien aux croyances païennes, le café faisait partie d’un rituel pour appeler les esprits, guérir les malades, communiquer avec l’au-delà. C’est au 5ème siècle qu’il prend le chemin de l’Asie, direction le Yémen par le port de Moka (comme la cafetière !), où il est cultivé et prend le nom de k’hawah.

Petit à petit et grâce aux pèlerins musulmans, le café s’exporte et sa consommation s’étend dans le monde arabe, en Perse, en Égypte, en Afrique du Nord, en Turquie.

Au début du 16ème siècle, on voit se créer des « maisons du café » où les hommes se retrouvent pour discuter, échanger des idées et jouer aux échecs. Mais le caffé de Moka n’est pas encore prêt à faire son arrivée en Europe.

 

… en passant par l’Europe

Ce n’est qu’en 1583 que l’Occident a vent de ce délicieux breuvage. Leonhard Rauwolf, médecin allemand, décrit le café comme une « une boisson aussi noire que l’encre, utile contre de nombreux maux, en particulier les maux d’estomac. Ses consommateurs en prennent le matin, sans se dissimuler ». En 1600, le café est introduit en Europe par les marchands vénitiens. Ce n’est pas un hasard si le café le plus ancien du monde encore ouvert, le Caffè Florian se trouve à Venise !

A l’instar du monde arabo-musulman, le café en tant que boisson trouve ses lettres de noblesse dans les cafés londoniens ou hollandais où les intellectuels se retrouvent pour échanger des idées.

Notre chère ville-lumière n’est pas la première à voir arriver le café sur ses tables. Le café arrive d’abord à Marseille, grâce au négociant Pierre La Roque, et le premier café marseillais ouvre en 1671. En 1669, Soliman Aga, émissaire du sultan Mehmed IV, présente le café à Louis XIV. Parti de là, la machine (à café) s’emballe : les premiers cafés parisiens voient le jour, cette fabuleuse boisson devient très prisée durant le Siècle des Lumières, et à l’approche de la Révolution de 1789, Paris ne compte pas moins de 2 000 cafés !

Pour répondre à la forte demande qui croît au fil du temps, le café est introduit et cultivé dans d’autres régions du monde : Brésil, Colombie, Costa Rica, Pérou, Kenya,

 

… jusque dans vos cuisines !

Aujourd’hui, si le café est sur toutes les tables et dans toutes les cuisines – en France en 2020, 86 % de la population adulte en consomme – cela n’a pas toujours été le cas !

Au XVIème siècle en Égypte, il faillit être interdit car contraire au Coran et « aussi enivrant que le vin », tandis qu’en Europe, le pape Clément VIII fut conseillé d’interdire ce breuvage, menace pour les infidèles. Derrière cette peur du café, se cachait tout simplement des raisons politiques : c’était tout simplement la boisson des hommes qui refaisaient le monde et qui risquaient de remettre en question l’ordre établi.

Que ce soit en Orient ou en Occident, le café fut réhabilité (tantôt par le sultan du Caire, tantôt par le pape), avec le soutien des imams et des moines, et pour cause : au-delà de son goût inimitable, il permet aux religieux de veiller longtemps et de garder l’esprit clair…

Mais les préjugés ont la vie dure ! Encore aujourd’hui, on suppose que le café peut nuire à la santé, et ceux qui sous-estiment les bienfaits du café sont nombreux.

Si auparavant, le café était consommé en décoction – comme le café turc, l’industrialisation et l’invention des machines à vapeur au début du 20ème siècle nous offre le café tel qu’on le connaît désormais : au bar ou au café pour commencer, et finalement dans nos cuisines.

Des centaines d’années plus tard, des continents et des pays traversés, d’aventure en aventure, le café arrive chez vous. Mais qu’il soit cultivé en Afrique, en Asie ou en Amérique, une chose est sûre : le café torréfié à l’italienne n’a pas d’égal.

Retrouvez le chef d’œuvre du café italien sur www.moncafeitalien.fr

 

 

 

 

 


Les derniers articles

Histoire

Histoire

De sa confection à son packaging, ce n’est p...

Recette

Recette

Et si on craquait pour une salade de légumes f...

Recette

Recette

En apéritif ou en digestif, le « Caffè Disar...

Divers

Divers

Le « caffè sospeso », une tradition italie...

Histoire

Histoire

De sa confection à son packaging, ce n’est p...

Recette

Recette

Et si on craquait pour une salade de légumes f...

Recette

Recette

En apéritif ou en digestif, le « Caffè Disar...

Divers

Divers

Le « caffè sospeso », une tradition italie...

Culture

Culture

Du grain à votre tasse, le café fait du chemi...